Togo : L’attaque de Kpékpakandi revendiquée par un groupe terroriste

Togo : L’attaque de Kpékpakandi revendiquée par un groupe terroriste

SHARE
image_pdfimage_print

L’attaque de Kpékpakandi dans le Kpendjal contre les forces armées togolaises est revendiquée par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) liée à Al Qaïda, selon ce que rapporte l’organisme MENASTREAM (Research & Risk Consultancy Middle East – North Africa – Sahel Algeria Tunisia Libya Mali Burkina Faso Reports & Analysis).

Selon cette agence indépendante qui analyse les risques liés au terrorisme notamment au Sahel, l’attaque qui avait fait au total 8 morts et 13 blessés du côté des forces de défense et de sécurité du Togo est en effet l’œuvre du GSIM également connu sous l’acronyme anglais « Jnim ».

« JNIM revendique l’attaque du 11 mai contre les troupes togolaises à Kpenkankandi/Kpendjal », a indiqué le MENASTREAM dans un message ce jeudi 26 mai. « L’affirmation a été faite dans la revue hebdomadaire du groupe au format audio et constitue la première attaque revendiquée au Togo », précise l’agence.

La liste dressée des saisies opérées par les terroristes suite à l’attaque fait état de 1 DShK, 4 caisses de munitions DShK, 4 caisses de munitions ceinturées, 8 fusils d’assaut français à 28 chargeurs, 1 AK, 2 chargeurs AK, et 1 arme de poing), un véhicule détruit par un engin piégé et un autre incendié.

Selon le gouvernement togolais, une « quinzaine d’assaillants » ont été également tués par des éléments des forces armées togolaises.

La Rédaction