1

Togo : Les journalistes Ferdinand Ayité et Joël Egah libérés

Les journalistes Ferdinand Ayité (directeur de publication du bihebdomadaire l’Alternative) et Joël Egah (directeur de publication de l’hebdomadaire Fraternité) sont provisoirement libérés et placés sous contrôle judiciaire, a-t-on appris ce vendredi 31 décembre en début de soirée.

Ces journalistes étaient écroués depuis vendredi 24 décembre dernier à la prison civile de Lomé. Ils sont poursuivis pour outrage à l’autorité et propagation de propos mensongers sur les réseaux sociaux notamment lors de l’émission débat « L’Autre Journal » sur la web Tv du journal L’Alternative diffusée sur youtube.

« Je reste toujours confiant que mes clients seront libérés parce que les arguments et les moyens que nous avons toujours mis en avant depuis le début de la procédure sont des arguments de droit, des arguments qui ont une assise juridique bien précise contrairement à ce que nous voyons au niveau du parquet qui s’est précipité pour se jeter à l’eau », avait indiqué il y a quelques jours leur avocat Me Elom Kpade au micro de nos confrères de la RFI. « Nous sommes fermes, nous sommes sereins. Nous attendons que le dossier soit rapidement programmé pour l’audience, ce qu’il nous permettra d’y aller et de dire toutes les vérités », avait-il fait savoir.

Il faut souligner que l’arrestation de ces Hommes dé médias a suscité une vague de réactions notamment de la part des organisations de presse, de la société civile et de certains leaders religieux tous demandant leur libération.

La Rédaction