Togo/ Les réformes politiques au menu des priorités de la 1ère session...

Togo/ Les réformes politiques au menu des priorités de la 1ère session parlementaire de 2019

SHARE
Mme Tsegan Yawa Djigbodi à l’ouverture de la session (©savoirnews)
Mme Tsegan Yawa Djigbodi à l’ouverture de la session (©savoirnews)
image_pdfimage_print

Au Togo, les réformes politiques sont toujours attendues par les populations. La question est encore évoquée ce mardi 02 avril à l’ouverture de la première session ordinaire de l’année 2019 de l’Assemblée nationale. Sur le sujet, la présidente de l’Assemblée Mme Djigbodi Yawa TSEGAN a indiqué que les réformes constitutionnelles et institutionnelles feront partie des priorités de l’agenda de cette session parlementaire.

« Ceci annonce la mise en œuvre des réformes attendues par tous les Togolais et constitue des réponses tangibles de la volonté de l’exécutif de consolider la démocratie dans notre pays et de maintenir entre les différents acteurs politiques, un climat de concertation et de tolérance notoire », a déclaré la présidente de l’Assemblée nationale.

«La représentation nationale voudrait rassurer l’ensemble de la classe politique de son accompagnement à toutes les étapes de la vie de la marche commune vers un lendemain meilleur pour toutes les filles et tous les fils de notre chère nation le Togo », a-t-elle rassuré.

La question des réformes politiques et électorales était à l’origine de la crise sociopolitique du pays depuis Août 2017. Selon les recommandations de la  CEDEAO, ces réformes devraient prendre en compte entre autres, le mode de scrutin à deux tours pour l’élection du président de la république, la limitation à deux, du nombre de mandats présidentiels, la recomposition de la Cour constitutionnelle pour notamment revoir sa composition et limiter le nombre de mandat de ses membres.

Autre dossier à l’agenda de cette session parlementaire, l’étude et le vote d’un ensemble des textes législatifs nécessaires à la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) du Togo sur la période 2018-2022.

Il faut souligner que l’ouverture de cette session parlementaire a connu la présence du Premier ministre togolais Komi Sélom Klassou,  des délégations venues des Parlements du Gabon, du Ghana, de la Guinée, du Burkina Faso et des représentants de l’Assemblée parlementaire ACP-UE.

David S.