1

Togo : Les responsables du Conseil interprofessionnel de la filière anacarde outillés sur les techniques de plaidoyer, lobbying et leadership

Les responsables des organisations professionnelles de la filière anacarde du Togo ont été outillés du 28 novembre au 02 décembre 2022 à Sokodé dans la région centrale, sur les techniques du plaidoyer, du lobbying et le leadership. Il s’agit de leur permettre d’accroitre leur influence sur les décisions affectant la filière ainsi que la vie de ses acteurs. La formation assurée par les experts du Cabinet AgriTorch, est organisée par le Conseil interprofessionnel de la filière anacarde au Togo (CIFAT), avec l’appui financier du Fonds national d’apprentissage, de formation et de perfectionnement professionnels (FNAFPP).

Le renforcement des capacités en négociation et en influence des décisions revêt une importance particulière en ce sens que l’arbitrage et la défense des intérêts des acteurs est la mission principale que doit mener les responsables de la filière au profit de leurs membres.

Les participants à la formation sont les acteurs directs de la filière anacarde principalement les responsables des cinq (5) collèges composant le CIFAT à savoir le Conseil des pépiniéristes d’anacarde du Togo (COPAT), la Fédération nationale des coopératives productrices d’anacarde (FNCPA), l’Association Togolaise des transformateurs d’anacarde (ATTA), l’Association des acheteurs d’anacarde du Togo (3A-Togo) et le Conseil des exportateurs de la filière anacarde (CEFA).

La formation conduite dans une approche très pratique, est structurée autour de six (06) modules notamment le plaidoyer et lobbying pour les acteurs de la filière anacarde, les concepts, conditions de base et positionnement dans le lobbying, les stratégies/méthodes d’influence utilisées dans le lobbying, les étapes essentielles pour un lobbying efficace, le concept et typologie du leader, les niveaux du leadership et stratégie de son renforcement.

Selon Akoété Adjewonu, Directeur de formation au cabinet AgriTorch, la formation permet aux participants de se familiariser avec les concepts, stratégies, méthodes et principes du plaidoyer et de lobbying.

« De même, la formation doit permettre de décrire de façon très claire le rôle du lobbyist, les conditions pouvant nécessiter des actions de lobbying, les différentes étapes du processus de prise de décision ainsi que les dispositions pratiques à observer (par exemple comment éviter la stratégie de défense) pour la réussite d’une action de lobbying », a-t-il ajouté, précisant que des plans d’actions seront élaborés et validés en plénière pour servir de guide à l’organisation ultérieure des activités de lobbying par groupe de métiers ou par métier.

« Nous avons choisi de renforcer les capacités des responsables des cinq maillons pour leur permettre d’avoir les outils indispensables pour travailler au développement de la filière », a pour sa part expliqué le président du conseil d’administration (PCA) du CIFAT, Mawuko Komlan Gozan.

« Avant de décrocher des contrats par exemple, il faut savoir comment s’entretenir avec son partenaire et donc savoir faire le lobbying. De même, il faut le leadership non seulement pour décrocher un contrat mais aussi pour bien diriger son entreprise. Et enfin le plaidoyer est nécessaire pour influencer des décisions en faveur de la filière », a-t-il précisé.

En dehors des techniques et stratégies de plaidoyer, lobbying et leadership, la formation a en outre permis de proposer des actions pour le renforcement de la cohésion interne, l’engagement des acteurs de la filière et le positionnement institutionnel de la CIFAT, et d’ élaborer par ailleurs des plans d’actions de lobbying destinés à améliorer la contribution des acteurs indirects que sont l’Etat, des partenaires au développement les partenaires privées au développement de la filière.

Il faut souligner qu’au Togo, la structuration de la filière anacarde est récente. Le Conseil Interprofession de cette filière est une jeune organisation dont la professionnalisation est un impératif, d’autant plus que la filière figure parmi celles de rente, porteuses de développement pour le pays.

David S.