Togo/ Mécanisme Forêts et Paysans : Un collège régional de femmes installé...

Togo/ Mécanisme Forêts et Paysans : Un collège régional de femmes installé dans les Plateaux

SHARE
Une image des membres du collège
image_pdfimage_print

Dans le cadre de la mise en œuvre de ‘initiative dénommée « Mécanisme Forêts et Paysans (FFF) » pour le compte de l’année 2021, un collège régional des femmes des faîtière membres de la  Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et Producteurs Agricoles (CTOP) dans la région des plateaux, a été installé ce mardi 19 octobre à Atakpamé.

La mise en place de ce  collège  a été effectuée par une délégation du Réseau des Femmes Africaines pour la gestion des communautaires des Forêts (REFACOF) basée dans les régions maritime et plateaux, conduite par Mme Padayodi Tchilalou représentant sa présidente.

Cette action a bénéficié de l’appui financier de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation(FAO), pour renforcer la présence desdites femmes, leur leadership et leur contribution à la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Composé de 5 membres, ce collège est dirigé par la présidente du Réseau National des Femmes Agricultrices du Togo (RENAFAT), Mme Attikpo Charité. Elu pour une durée de 2 ans renouvelables une seule fois, il a pour mission d’assurer une réelle participation des femmes à la mise en place des Zones d’Aménagement Agricoles Planifiées (ZAAP), de faire bénéficier ces femmes de la région du Mécanisme Incitatif au Financement Agricole (MIFA SA), à l’opération WEZOU pour les femmes enceintes, de leur assurer l’accès au foncier et au financement.

Le collège aura également pour mission d’aider le gouvernement dans ses diverses actions de promotion de l’équité genre.

L’occasion a permis à cette vingtaine de femmes de l’Organisation Paysanne et de Producteurs Agricoles des Plateaux de partager non seulement les enjeux et défis actuels auxquels sont confrontées les femmes agricultrices et transformatrices afin de susciter des réflexions en termes de propositions et des actions de plaidoyer mais également d’adopter le règlement intérieur et la feuille de route dudit collège en présence de Mme Nakpergou Noumpou, vice présidente de la CTOP, représentant son président du Conseil d’Administration et de M. Fiakli Seyram représentant le directeur régional de l’agriculture , de l’élevage et du développement rural.

Pour Fiakli, une chose est de s’organiser mais le plus important, c’est d’avoir une organisation active et viable qui connait ses prérogatives.

Mme Attikpo a au nom de ses consoeurs promis travailler en parfaite harmonie et synergie avec l’ensemble des acteurs de développement de la région.

Pour rappel, le collège des femmes est une initiative sous régionale initiée par le Réseau des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA) depuis sa création en 2000. C’est la volonté des femmes rurales des régions de se fédérer autour d’un cadre de concertation et d’action pour mieux réfléchir sur les préoccupations qui sont les leurs et mieux contribuer à l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des projets de développement agricoles dans la région.

Depuis Atakpamé, Evrard Nomanyo