Togo : médias et société civile à l’école des fake news

« Infox, fake news et presse en ligne : quelle régulation ? » : c’est le thème au centre d’un atelier de deux jours qui réunit depuis ce mercredi à Kpalimé, des Hommes de médias, des communicateurs et responsables d’organisations de la société civile.

C’est une initiative de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) qui vise à permettre aux participants de distinguer le vrai du faux, et de pouvoir servir des informations crédibles aux populations.

Il s’agira  de sensibiliser les responsables de médias et de la société civile sur le phénomène des fake news, les méthodes de production et leurs conséquences dans la société.

Le président de la HAAC, M. Pitalounani Télou a expliqué que le but est de sonner l’alerte des effets dévastateurs des fake news dans la société. Selon lui, les journalistes doivent prendre le recul nécessaire devant une histoire dont ils n’ont pas été témoin.

Il fine, les réflexions devront permettre à l’Institution de pouvoir initier une législation en matière de lutte contre les fake news dans le pays.

Au Togo, l’exercice de la profession de journaliste, de technicien des médias et d’auxiliaire de presse est soumis au respect du Code d’éthique et de déontologie de la presse et des lois et règlements en vigueur.

La Rédaction