Togo : Nicolas Lawson demande à Faure Gnassingbé de se laisser uniquement...

Togo : Nicolas Lawson demande à Faure Gnassingbé de se laisser uniquement guider par l’esprit de Dieu

SHARE
Le Président du PRR, Nicolas Lawson
Le Président du PRR, Nicolas Lawson
image_pdfimage_print

Le président du Parti du Renouveau et de la Rédemption, PRR (opposition) vient d’adresser au Président de la République Faure Gnassingbé, une lettre de présentation de vœux dans laquelle il lui demande de se laisser guider uniquement par l’esprit de Dieu. Nicolas Lawson estime que le Chef de l’Etat a encore la mission exigeante et l’occasion exaltante de renverser le cours actuel des choses qu’il qualifie de « désastreux ».

En effet,  Nicolas Lawson souligne dans son courrier que la majorité du peuple est aujourd’hui accablée par les injustices qui, selon lui, sont les résultantes d’une mauvaise gouvernance et d’un état d’esprit de jouissances permanentes d’une minorité de personnes.

« Je suis un enfant de Dieu qui n’aime que la vérité et qui abhorre l’imposture et l’obséquiosité. Comme des millions de togolais, je suis en souffrance et en colère », peut-on lire dans ce courrier.

Le patron du PRR dénonce par ailleurs dans son courrier, l’impunité, les conditions de pauvreté, d’insécurité, d’injustice et de discrimination dans le pays. «  Allez voir les conditions d’études et de vie de nos étudiants dans les deux universités publiques du pays. Allez-vous promener à la plage d’Aného. Allez visiter les taudis dans lesquels vivent les travailleurs de WACEM, de SNPT, etc, et chercher à connaître leurs conditions de travail. Je ne parle pas des conditions de vie de mes compatriotes dans d’autres préfectures du centre et du nord. Cher Président et Cher frère, vous ne serez pas fier d’être Togolais », écrit  Nicolas Lawson tout en invitant le Chef de l’Etat à engager une offensive en faveur du droit et de la justice sociale.

« Que Dieu vous aide à le réaliser pour entamer la révolution culturelle, en vue de mettre un terme sans délai à la dérive du pays. Je vous souhaite une année 2017 de discernement, d’humilité, de bonté et de foi sincère en l’omniscience et en l’omnipotence de Dieu. Que Dieu ne permette plus que les enfants du Togo soient ravalés à un niveau plus bas que dans l’état actuel de la nation », conclut-il.

Cris DADA