Togo/ Place à l’optimisation des recettes fiscales !

Togo/ Place à l’optimisation des recettes fiscales !

SHARE
32ème colloque international des pays membres du CREDAF
32ème colloque international des pays membres du CREDAF
image_pdfimage_print

Le 32ème colloque international des pays membres du Centre de Rencontres et d’Etudes des Dirigeants des Administrations fiscales (CREDAF) s’est ouvert ce lundi à Lomé. Objectif, parvenir à identifier les meilleures stratégies et actions pour une efficacité dans la mobilisation des recettes fiscales face à un contexte international marqué par une crise généralisée et la rareté des ressources externes.

Les travaux sont en effet axés sur le thème « La mobilisation des recettes fiscales : quelles actions pour une administration fiscale plus efficace ? ». Il s’agira pour les délégués, d’échanger les expériences et les bonnes pratiques et rechercher les voies et moyens d’améliorer l’efficacité des administrations fiscales des pays membres. Un exercice qui passe par l’analyse des difficultés et préoccupations auxquelles les administrations fiscales font face, en vue de dégager des pistes de réflexion et les réponses appropriées.

Ce colloque sera également l’occasion d’aborder les problématiques relatives aux enjeux d’un élargissement de l’assiette fiscale,  avec des sous thèmes liés à la fiscalisation du secteur informel, la fiscalité foncière, et l’amélioration des performances fiscales entre autres.

Selon le secrétaire général du CREDAF, la rencontre de Lomé s’inscrit dans le cadre du prolongement du Programme d’action d’Addis-Abeba et des Objectifs du Développement Durable (ODD) adoptés en 2015 par la communauté internationale.

Pour Didier CORNILLET, la mobilisation des recettes notamment à travers la maitrise des bases fiscales, est une priorité pour toutes les administrations fiscales du CREDAF. « L’amélioration de la gouvernance des finances publiques apparait comme un impératif pour faire face aux enjeux du développement socioéconomique. Celle-ci passe par une politique budgétaire saine et efficace se traduisant par une mobilisation accrue et sécurisée des recettes publiques et une utilisation rationnelle des ressources de l’Etat », a-t-il ajouté.

Le ministre Kossi ASSIMAÏDOU en charge de la planification du développement a souligné à l’ouverture des travaux, l’initiative togolaise pour une meilleure mobilisation des recettes fiscale traduite par la mise en place de l’Office Togolais des Recettes (OTR), une institution intégrant les deux anciennes régies financières notamment la douane et les impôts. « L’objectif de la réforme répond au souci de rendre moderne les procédures et méthodes de collecte des recettes dans un cadre de partenariat, de facilitation et d’une véritable administration de service », a-t-il expliqué.

Le colloque est couplé des consultations régionales sur la mobilisation des ressources intérieures publiques pour le financement du développement, organisées par le Groupe de la Banque mondiale en collaboration avec le Ministère français des affaires étrangères et du développement international. Ces consultations ont pour objet de recueillir les priorités nationales et régionales des pays membres du CREDAF, en vue de leur intégration dans la programmation des axes de travail en matière d’assistance technique pour les prochaines années.

Il faut rappeler que le CREDAF est une association francophone non gouvernementale qui regroupe les premiers responsables des administrations fiscales de 30 pays répartis sur 4 continents.

Cris DADA