Togo : Plusieurs morts dans de nouvelles attaques terroristes dans les savanes,...

Togo : Plusieurs morts dans de nouvelles attaques terroristes dans les savanes, Faure Gnassingbé sur les lieux en soutien aux victimes

SHARE
image_pdfimage_print

Le Togo est de nouveau endeuillé par de nouvelles attaques menées dans la nuit de jeudi à ce vendredi par des terroristes dans des localités de la région des savanes. Plusieurs morts sont signalés, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé s’est rendu sur les lieux pour apporter son soutien aux victimes et aux forces armées au front.

« Nous avons été violemment attaqués dans la nuit d’hier à aujourd’hui », a en effet indiqué ce vendredi le ministre de la communication et des médias, Prof  Akodah Ayéwouadan.

« Il y a d’abord une riposte de nos forces de défense et de sécurité. Actuellement, il y a un ratissage dans la zone. Il y a crainte qu’il y ait des victimes », a-t-il fait savoir.

Pour le moment, aucun bilan n’est encore établi. Mais les attaques menées à Blamonga dans le canton de Koundjoaré et à Kpemboli dans le canton de Pogno (préfecture de Kpendjal) auraient fait une dizaine de morts, selon les informations relayées par divers médias.

Le chef de l’Etat s’est rendu sur les lieux de ces drames auprès des communautés et familles où il s’est incliné en hommage aux victimes.

« Des familles togolaises ont perdu des enfants et des parents dans les tragiques événements survenus ces derniers jours au nord du Togo, précisément le Tône et le Kpendjal », a indiqué Faure Gnassingbé, exprimant ses condoléances aux familles éplorées, les vœux de prompt rétablissement à l’endroit de tous les blessés de même que la solidarité de la nation aux populations touchées.

« En ces moments d’affliction, je réaffirme ma détermination à lutter contre le terrorisme, afin de protéger nos populations et garantir la paix et la quiétude sur toute l’étendue du territoire », a souligné le dirigeant togolais.

Il faut souligner  que c’est la quatrième attaque terroriste menée par des terroristes contre le Togo dans l’extrême-nord. Huit soldats togolais avaient été tués et 13 blessés dans une attaque terroriste dans la nuit du 9 au 10 mai dernier dans le nord du pays. Une quinzaine d’assaillants avaient été également tués, selon le gouvernement.

Cette nouvelle attaque intervient quelques jours après le décès de 07 enfants dans le village de Margba (préfecture de Tône) suite à une erreur de frappe de l’armée togolaise qui a par la suite présenté son mea culpa.

Pour rappel, toute la région des savanes (nord Togo) est depuis le 13 juin dernier en état d’urgence sécuritaire.

David Soklou