Togo/ Politique : la DMK remobilise sa base dans la région des...

Togo/ Politique : la DMK remobilise sa base dans la région des plateaux

SHARE
Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et Gérard Dodji Djossou lors de la rencontre
image_pdfimage_print

Une délégation de la Dynamique Monseigneur KPODZRO (DMK) conduite par la coordinatrice Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson était ce samedi 24 Avril à Atakpamé, à la rencontre des responsables locaux de la Dynamique dans la région des plateaux.

Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson avait à ses côtés, le président de la commission des affaires sociales et des droits de l’homme de la DMK, Gérard Dodji Djossou.

Au menu des échanges avec la base de la DMK présente dans la région, la vie de ce regroupement de partis, le point de la situation sociopolitique au Togo et la poursuite du combat enclenché  par la Dynamique en faveur de l’alternance politique dans le pays.

Selon les responsables de la DMK, il s’est agi de donner des ressources morales aux populations pour qu’elles restent déterminées pour la poursuite de la lutte engagée le 22 février 2020 suite à l’élection présidentielle à laquelle a pris part le candidat Agbéyomé Messan Kodjo porté par la DMK.

Ce regroupement de partis et d’organisation de la société civile demeure en effet convaincu que  c’est Agbéyomé Messan Kodjo qui a été le véritable vainqueur de ladite élection.

Gérard Dodji Djossou est revenu sur la violence faite sur sa personne et celle d’autres membres de la Dynamique notamment son président Agbéyomé Kodjo placé sous contrôle judiciaire depuis le 24 Avril 2020 à l’issue de quatre jours passés à la gendarmerie nationale.

Au sujet de la situation sociopolitique actuelle, la DMK regrette le fait que ses préoccupations formulées à la suite d’une proposition de dialogue du parti au pouvoir UNIR avec les partis politiques dans la perspective des prochaines élections régionales ne soient pas prises en compte.

Ces propositions concernent notamment des discussions sur le contentieux électoral né de l’élection présidentielle de 2020, l’abandon des charges  et poursuites judiciaires contre les responsables de la DMK et le retour impératif au Togo et en toute sécurité de Dr. Agbéyomé Kodjo.

La délégation de la DMK a à cet effet appelé à la conscience des autres partis de l’opposition de se retirer du cadre de cette discussion parce que le régime en place refuse de prendre en compte ses préoccupations.

Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et sa délégation sont également revenues sur l’affaire dite « pétrolegate » relative aux informations de malversations financières dans la gestion des commandes des produits pétroliers publiées par le journal « L’Alternative » de Ferdinand Ayité  qu’elles qualifié de « scandale financier », et celle révélé par la justice française dans l’affaire de concession du terminal à conteneur au groupe Bolloré.

Pour la DMK, ces affaires montrent à suffisance que le régime de Faure Gnassingbé a longtemps plongé les Togolais dans des conditions de précarité.

La Dynamique Monseigneur KPODZRO a pour finir appelé à la responsabilité de tous notamment les syndicats professionnels et les associations de défense des droits des citoyens à conjuguer leurs efforts malgré la restriction des libertés publiques imposée pour trouver les moyens d’aider les citoyens à sortir de cette misère. Elle a en outre lancé un appel à tous les Togolais et à tous les amis du Togo à sortir de la torpeur pour reprendre leur destin en main en s’engageant ensemble dans la construction d’un « Togo nouveau ».

« C’est nous le peuple et nous devons continuer à nous battre pour qu’enfin nous choisissions nos dirigeants. La lutte continue et c’est ce que je sens chez la plupart des togolais. Même si certains sont tentés de se décourager, c’est le moment de leur dire de se réveiller et de sortir de leur découragement. La lutte continue et elle aboutira certainement », déclaré la coordinatrice de la DMK.

Evrard Nomanyo/ La Rédaction