Togo : Prof. Robert Dussey lance la rentrée diplomatique 2022-2023

Togo : Prof. Robert Dussey lance la rentrée diplomatique 2022-2023

SHARE
Le ministre Robert Dussey au lancement de la rentrée diplomatique 2022-2023
image_pdfimage_print

Le ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des Togolais de l’extérieur, Prof Robert Dussey a officiellement lancé ce vendredi 02 septembre à Lomé, la Rentrée diplomatique du pays pour l’année 2022-2023.

Des diplomates accrédités au Togo, des représentants d’organisations internationales, des professeurs d’universités et autres cadres des secteurs privé et public ont pris part au lancement de cette rentrée diplomatique qui est l’occasion annuelle pour le gouvernement de rappeler les grandes lignes de l’action publique extérieure du Togo.

Le ministre Robert Dussey a indiqué qu’au cours de l’année diplomatique qui commence, Le Togo va continuer sur le plan multilatéral, d’œuvrer, avec les autres Etats africains et l’Union africaine, au renforcement de la capacité de l’Afrique à s’affirmer et à assumer en toute responsabilité ses positions sur la scène internationale. Notre continent a besoin de parler d’une seule et même voix et pour elle-même sur la scène internationale.

« C’est pourquoi la diplomatie togolaise est une diplomatie pragmatique de neutralité et de non-alignement pour mieux servir les causes de la paix, de la sécurité collective, de l’intégration régionale et africaine, et du développement humain. La posture d’équidistance en diplomatie permet en effet de parler à tout le monde dans la gestion des affaires internationales et régionales dans un monde n’ayant plus de centre de gravité, mais où les relations de dépendance commune et d’interdépendance nous condamnent à travailler ensemble », a expliqué le patron de la diplomatie togolaise.

Le pays entend également continuer et renforcer la diversification de ses partenariats et subséquemment l’exploration de nouveaux horizons et de nouvelles perspectives économiques.

« Le monde même s’est diversifié sous nos yeux et nous n’avons le choix que de nous adapter à la réalité du monde pour explorer toutes les possibilités et les chances qu’il nous offre », a ajouté Robert Dussey.

« La question de la diaspora africaine et des afro-descendants, précisément celle de leur implication dans le processus de développement à l’échelle continentale reste l’une des grandes lignes notre politique étrangère. Le Togo continuera d’œuvrer, avec les autres Etats et l’Union africaine, à la mise en œuvre de l’Agenda de la « Décennie des racines africaines et de la diaspora africaine » lancé en 2021. La paix et la stabilité, qui demeurent des axes prioritaires de la diplomatie togolaise, vont davantage nous mobiliser tout au long de la nouvelle année diplomatique à travers des efforts collectifs de lutte contre le terrorisme, des initiatives de bons offices et de médiation. Nos Etats et notre région ont besoin de la stabilité dans le contexte actuel d’expansion des actions de déstabilisation des groupes armés terroristes », a-t-il précisé.

Le lancement de cette nouvelle année a été marqué par une conférence donnée par Abdisaid Muse Ali, ancien ministre des affaires étrangères de la Somalie sur le thème « Défis sécuritaires et stratégies de stabilisation des régions du continent confrontées au terrorisme et à l’extrémisme violent ». Les débats ont permis à l’assistance d’échanger sur les défis sécuritaires et les stratégies de stabilisation des régions d’Afrique confrontées au terrorisme et à l’extrémisme violent.

La Rédaction