Togo/ Résultats provisoires des législatives : UNIR en tête avec 59 sièges...

Togo/ Résultats provisoires des législatives : UNIR en tête avec 59 sièges suivi de l’UFC 06 sièges, le NET, le MPDD et le MRC font également leur entrée au Parlement

SHARE
Kodjona Kadanga, Président de la CENI
Kodjona Kadanga, Président de la CENI
image_pdfimage_print

Les résultats provisoires des élections législatives du 20 décembre dernier ont été publiés ce dimanche 23 décembre par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Selon les résultats présentés par le Prof. Kodjona Kadanga, Président de la CENI, au titre des partis politiques, le parti Union pour la République arrive en tête avec 59 sièges, suivi de l’Union des Forces du Changement (UFC) 06 sièges. Le Nouvel Engagement Togolais (NET) et le Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) ont chacun trois (03) sièges. Le Parti Démocratique Panafricain (PDP) et le Mouvement pour les Républicains Centristes (MRC) sont parvenus à décrocher un siège chacun.

Au titre des Indépendants, les sièges sont répartis comme suit, sur la base des résultats issus des votes. Deux (02) sièges pour « Bâtir », un (01) siège pour « Avé en Marche », deux (02) sièges pour « Duanényo », deux (02) sièges pour « Alolédu Vo », deux (02) sièges pour « HYSOPE », trois (03) sièges pour Cercle de Réflexion et d’Action pour le Développement « CRAD », deux (02) sièges pour « Pour Construire », un (01) siège pour « Nouvelle Vision », deux (02) sièges pour Liste des Indépendants pour la République (LIR), et un (01) siège pour « Conscience Patriotique ».

Ces résultats provisoires seront transmis à la Cour Constitutionnelle qui a huit (08) jours pour proclamer les résultats définitifs.

Il faut rappeler qu’ils sont 850 candidats issus de 130 listes électorales dont 105 des partis politiques et 25 candidats indépendants à s’engager dans ces élections pour les 91 sièges du Parlement.

Les responsables de la coalition n’ont pas présenté de candidats à ces élections législatives. Ils exigeaient avant la tenue du scrutin, des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales, une Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) paritaire et inclusive et la libération des détenus arrêtés dans le cadre des manifestations politiques entre autres.

Le 20 décembre au Togo, un peu plus de trois millions d’électeurs étaient appelés aux urnes pour élire leurs députés à l’assemblée nationale. Dans l’ensemble sur toute l’étendue du territoire national, le vote s’est déroulé dans le calme selon le Président de la CENI, Prof. Kodjona Kadanga et les missions d’observation électorale.

La Rédaction