Togo/ Un séminaire gouvernemental pour une administration efficace en faveur des ODD

Togo/ Un séminaire gouvernemental pour une administration efficace en faveur des ODD

SHARE
Le Premier Ministre Komi Sélom Klassou et son gouvernement
Le Premier Ministre Komi Sélom Klassou et son gouvernement
image_pdfimage_print

« Transformer la gouvernance et l’administration publique au Togo pour la mise en œuvre de l’agenda 2030 pour le développement durable », c’est autour de cette thématique que s’est ouvert ce mardi à Lomé, un séminaire gouvernemental présidé par le Premier Ministre Komi Sélom Klassou. Une initiative qui s’inscrit dans la continuité de l’engagement du Togo en faveur de la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) et dont les conclusions devront déboucher sur un plan d’actions afin de lever les goulots d’étranglement qui empêchent l’administration togolaise de réaliser les performances optimales.

Le Togo affiche sa volonté de changer de paradigme en matière de gouvernance et de modernisation pour la mise en œuvre des ODD auxquels il est un pays pilote. Certes, le pays s’est engagé depuis une décennie dans un vaste programme de réformes notamment dans les domaines politique, économique, structurelle et sectorielle. Ce qui a permis de réaliser une croissance moyenne d’environ 5 % l’an, et de réduire sensiblement l’incidence de la pauvreté qui est passée de 61,7 % en 2006 à 55,1 % en 2015.

Cependant, les évaluations des politiques et stratégies de développement ont montré que des résultats nettement plus meilleurs auraient pu être enregistrés si un certain nombre de contraintes étaient levées, a fait savoir Komi Sélom KLassou à l’ouverture des travaux.

Au rang de ces contraintes, « la faiblesse de capacité » qui se manifeste par l’insuffisance des effectifs et le déséquilibre des structures organisationnelles de même que l’insuffisance de compétences spécifiques. A cela s’ajoutent certains « comportements déviants » notamment les absences injustifiées, la lenteur dans le traitement des dossiers, la mauvaise perception de la chose étatique ou encore la culture de la routine.

Ces assises se présentent donc comme une stratégie devant permettre de transformer la gouvernance afin de sortir l’administration des sentiers battus pour une meilleure satisfaction de la population.

« L’administration publique doit rompre avec la routine pour devenir pragmatique et tourner vers l’avenir. L’accent doit être mis sur l’utilisation rationnelle et responsable des ressources existantes, en évitant à chaque fois de mettre en avant l’insuffisance ou l’absence de ressources. Il s’agit véritablement de passer d’une administration de moyens à une administration de missions et donc de résultats », a souligné le Premier ministre Komi Sélom Klassou.

« Ceci implique un changement de paradigme dans la gouvernance et dans la construction des capacités. Nous devons bâtir une administration publique où la compétence professionnelle, le leadership et la volonté de servir le pays doivent être les principes cardinaux », a-t-il ajouté.

« Le développement du leadership transformationnel pour un développement durable », « le développement d’une administration et des services publics axés sur le développement durable au Togo », « la gouvernance locale et le développement durable », « approche inclusive et participative du développement durable : rôles et contributions de la société civile et du secteur privé », et « le rôle des TIC dans la transformation de la gouvernance et des services publics : l’e-gouvernement à l’appui au développement durable », sont les panels qui meubleront les travaux de ce séminaire qui va s’étendre dans les prochains jours aux Directeurs de cabinet, secrétaires généraux et autres organisations de la société civile.

David SOKLOU