Togo : Un mort, des blessés et arrestations lors de la manifestation...

Togo : Un mort, des blessés et arrestations lors de la manifestation du PNP

SHARE
Des manifestants du PNP
Des manifestants du PNP
image_pdfimage_print

Les manifestations politiques ont encore fait des dégâts au Togo. A l’appel du Parti National Panafricain (PNP), plusieurs togolais sont en effet descendus ce samedi 13 avril dans les rues de Lomé et de certaines localités de l’intérieur du pays. Les manifestations ont fait un mort notamment à Bafilo dans le nord du pays.

De source officielle, le malheureux évènement s’est produit lorsqu’un groupe de jeunes ayant quitté Soudou, se sont lancés dans la rue à Bafilo pour rallier le centre-ville, quand ils ont été dispersés. « Malheureusement, on a enregistré un mort. Pour le moment, les circonstances de ce décès ne sont pas encore élucidées. Mais une chose est claire: il n’est pas mort par balle », a indiqué le Ministre de la sécurité et de la protection civile, Général Damehame Yark.

« Il se pourrait qu’il ait succombé dans une bousculade. Seuls les résultats du médecin légiste pourront nous situer. Nous présentons nos sincères condoléances aux familles de la victime », a-t-il ajouté.

Cependant, selon des informations véhiculées par les responsables du PNP, ce sont les forces de l’ordre qui  auraient battu à mort le jeune en question.

Selon les recommandations du Gouvernement, les manifestations du PNP n’étaient autorisées que dans trois villes notamment Lomé, Afagnan et Sokodé. Le parti de Tikpi Salifou Atchadam avait de son côté maintenu sa décision de manifester dans 10 villes du pays. Par ailleurs à Lomé, les manifestants ont voulu maintenir leurs itinéraires, contrairement à ceux décidés par le Gouvernement.

Cette situation a occasionné des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants à Agoè dans la banlieue nord de la capitale Lomé. Il y a eu des lancements de gaz lacrymogènes pour disperser les jeunes et des courses poursuites dans les rues du quartier de même que des arrestations. Tôt dans la matinée, les lieux de rassemblement ont été bouclés par les forces de l’ordre.

Il faut souligner qu’à la veille de cette manifestation, le ministre de la sécurité avait appelé les militants et sympathisants du PNP à se plier aux décisions du Gouvernement.  « Nous appelons les uns et les autres à la pondération, à la retenue et à la préservation de la paix. Que ceux qui veulent marcher, aillent aux endroits indiqués et ils seront encadrés », avait indiqué le Général Yark.

Ces manifestations du PNP sont organisées pour exiger la libération des détenus politiques, la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles entre autres.

David S.