Trois individus ont refusé à Gabriel Sassouvi Dossey-Anyron ce samedi à Vogan...

Trois individus ont refusé à Gabriel Sassouvi Dossey-Anyron ce samedi à Vogan une « sensibilisation »

SHARE

Alors qu’il était en plein partage du message de « réconfort » du ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Payadowa Boukpessi sur la taxe de sortie imposée dans le marchéde Gbéké parla Délégation spéciale de la commune de Vogan , le Président du parti politique « Le Nid », Gabriel Sassouvi Dossey-Anyron a été agressé à Adjrigo 2 devant le cimetière royal de Nétikato par Victorien Assiogbo un agent de la mairie, Ekoué un policier réformé et un certain Djondo mettant ainsi fin au meeting d’information ce samedi.

Joins au téléphone par la rédaction de la voix de la nation, le Président du Nid M. Sassouvi Dossey-Anyron a indiqué que cette agression est à la solde du Président de la délégation spéciale de la commune de Vogan, Kodjo Atchon du fait que son parti ait dénoncé cette taxe dans ce marché.

« Nous avons été agressé par des milices à la solde du président de la délégation spéciale de la commune de Vogan qui sont venues nous menacer et ont voulu me tabasser parce que mon parti a dénoncé une taxe variable jusqu’à 1000 francs CFA par produit que la commune a imposé aux commerçants et aux acheteurs du marché de Vogan », a-t-il relaté.

L’imposition de cette taxe selon lui a conduit à une dégradation de fréquentation du marché par les commerçants, ce qui a permis au parti le Nid d’envoyer une lettre au préfet de l’adresser au juge d’administration de la Cour d’appel, une lettre que le préfet n’a pas envoyée.

« Donc nous avons prévu une marche le 19 juillet dernier qui, finalement a été rejetée sur la demande de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales qui a pris gain de cause pour la population. Il nous a dit qu’il ne peut pas y avoir deux taxes sur un même marché, et nous a demandé de lui donner le temps pour régler définitivement ce problème donc notre sensibilisation est d’apporter ce message de réconfort à nos populations », a-t-il expliqué.

Or dans un communiqué du 28 juin 2016, le Président de la délégation spéciale de la commune de Vogan Kodjo Atchon informait tous ceux qui, à la solde des commanditaires surpris en ville comme au marché dans la logique de cette campagne « seront sanctionnés et réprimés ».

Cette pratique selon M. Atchon est une obstination à saboter à tout prix l’économie communale liée à ce marché qui est la principale source. « Les mêmes individus utilisent la presse écrite, les stations radios et une diffusion des tracts à travers la ville et dans le marché, pour inciter à la révolte et au refus d’honorer cette taxe. Devant ce comportement irresponsable et très dangereux pour l’économie de notre localité, je mets fin le devoir de mettre en garde tous les commanditaires », disait le Président de la délégation spéciale de la commune.

Joseph Ahodo