La tuberculose, maladie infectieuse la plus meurtrière au monde !

La tuberculose, maladie infectieuse la plus meurtrière au monde !

SHARE
image_pdfimage_print

La tuberculose est la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde. C’est ce qu’a indiqué l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) à l’occasion de la célébration le 24 mars dernier de l’édition 2017 de la journée mondiale de lutte contre la maladie.

L’institution souligne en effet que chaque jour, plus de 4.000 personnes meurent de cette maladie infectieuse majeure. En 2015, plus de 10 millions de personnes ont contracté la maladie et 1,8 million en sont mortes selon la même source. Les communautés les plus touchées sont les communautés pauvres, vulnérables et marginalisées.

C’est à croire que même si la lutte contre la tuberculose a fait d’importants progrès avec 43 millions de vies sauvées depuis 2000 selon les statistiques, la bataille n’est qu’à moitié gagnée et beaucoup reste à faire pour atteindre la cible de mettre fin à la tuberculose d’ici 2030, dans le cadre des Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies.

A travers la commémoration de cette journée, c’est encore l’occasion de sensibiliser au fardeau que représente cette maladie dans le monde et de faire le point sur les efforts de prévention et de soins. Occasion également de mobiliser davantage l’engagement politique et social pour mettre fin à la maladie.

Avec la campagne « s’unir pour mettre fin à la tuberculose » qui est à sa deuxième année consécutive, l’OMS essaie de mettre un accent sur les efforts nécessaires pour l’implication de tous dans cette lutte avec des actions visant à combattre la stigmatisation, les discriminations, la marginalisation et à surmonter les obstacles empêchant l’accès aux soins.

La tuberculose est due à une bactérie (Mycobacterium tuberculosis) touchant le plus souvent les poumons. C’est une maladie que l’on peut éviter et soigner. La tuberculose se transmet d’une personne à l’autre par voie aérienne. Quand une personne ayant une tuberculose pulmonaire tousse, éternue ou crache, elle projette des bacilles tuberculeux dans l’air. Il suffit d’en inhaler seulement quelques-uns pour s’infecter.

La maladie se manifeste par une toux persistante (plus de deux semaines). Les autres signes concernent une fièvre persistante, un amaigrissement, le manque d’appétit ou encore la sueur nocturne. Le diagnostic de la tuberculose se fait par un examen microscopique de crachat qui permet de retrouver le bacille de Koch. Le traitement de la tuberculose repose essentiellement sur des médicaments antituberculeux qui sont gratuits et disponibles dans les districts sanitaires du Togo. Il dure entre six (06) et huit (08) mois.

Au Togo, le traitement de la tuberculose est gratuit. Les médicaments sont acquis par l’Etat et mis à la disposition des centres de santé qui s’occupent du traitement de cette maladie hautement contagieuse.

In fine, ce qu’il faut retenir est que la meilleure manière de prévenir la tuberculose est le dépistage  précoce et le traitement correct des cas de tuberculose pulmonaire. En outre, la vaccination par le BCG réalisée dès la naissance protège les enfants de moins de cinq (05) ans contre les formes graves de tuberculose.

David