UEMOA/ Réformes : Le Togo à un taux de mise en œuvre...

UEMOA/ Réformes : Le Togo à un taux de mise en œuvre de 63,9 %

SHARE
Sani Yaya (à droite) et Abdallah Bouraïma
Sani Yaya (à droite) et Abdallah Bouraïma
image_pdfimage_print

L’édition 2018 de la revue annuelle des réformes, politiques, projets et programmes de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) au Togo était au centre d’une rencontre tenue ce jeudi 07 février à Lomé entre une délégation de l’Union conduite par son Président, Abdallah Bouraïma, et la délégation ministérielle du Togo avec à sa tête, le Ministre Sani Yaya en charge de l’Economie et des finances. Selon la Commission de l’UEMOA, cette revue qui est à sa quatrième édition, note des progrès significatifs au Togo qui affiche un taux de mise en œuvre des réformes de 63,9 % en 2018 contre 61,9 % en 2017.

Selon le Ministre togolais de l’économie et des finances, cette revue est un dispositif institutionnel de suivi, permettant de s’assurer de l’effectivité de l’harmonisation des législations nationales, de la coordination des politiques sectorielles nationales et de la bonne exécution des politiques, programmes et projets communautaires.

 

« Elle permet d’améliorer significativement la compétitivité et l’attractivité de l’Union et, partant, le potentiel de croissance économique nécessaire à la création d’emplois et à la réduction de la pauvreté », a indiqué le ministre Sani Yaya.

« Au cours des trois premières éditions de la revue pour le Togo qui se sont déroulées en 2014, 2015 et 2017, les résultats ont fait apparaître entre 2014 et 2015, une amélioration du taux de transposition des actes communautaires, qui est passé de 52 % à 63 % », a-t-il précisé.

« La revue est à sa quatrième édition et des progrès significatifs ont été acquis en termes de consolidation et de modernisation de l’exercice d’évaluation des réformes, politiques, programmes et projets communautaires », a fait savoir le Président de la Commission de l’UEMOA, Abdallah Bouraïma qui a annoncé qu’à l’issue de l’évaluation, il ressort qu’en 2018, le Togo affiche un taux de mise en œuvre des réformes de 63,9 % contre 61,9 % en 2017.

Pour rappel, c’est en application des dispositions de l’acte additionnel n°05/2013/CCEG/UEMOA du 24 octobre 2013 et de la Décision du Conseil des Ministres du 19 décembre en 2013, portant modalités de mise en œuvre de la revue annuelle des reformes, politiques, programmes et projets communautaires, que les Etats membres de l’Union se soumettent depuis 2014, à une évaluation à travers une revue annuelle sous la houlette de la Commission de l’UEMOA.

Il faut également noter que cette revue annuelle témoigne de l’attachement et de l’adhésion des Etats de l’Union au processus d’intégration au sein de cet espace communautaire à la suite de la signature du traité de l’UEMOA le 10 janvier 1994 et entré en vigueur le 1er août de la même année.

Cris DADA