Un nouveau marché aux populations de Témédja (Commune Amou 3)

Un nouveau marché aux populations de Témédja (Commune Amou 3)

SHARE
Une image de la visite des infrastructures
image_pdfimage_print

Les populations de Témédja dans la Commune Amou 3 disposent désormais d’un nouveau marché. L’ouvrage a été réceptionné ce jeudi 25 février au cours d’une cérémonie qui a connu la présence du maire de la commune Essiomle Yao Obibiaboe, du chef canton de Témédja Olukè Sedoame Koami, du coordonnateur de ANADEB-Plateaux M. Kameti-Ati Dodzi et de diverses autres personnalités.

Le marché est composé de 10 hangars du type cantonal, 3 magasins de stockage, un bloc de latrine VIP, 1 depotoir et 1 forage photovoltaïque avec superstructures.

D’un coût global de 110 268 939 F CFA entièrement financé par le Programme d’Appui aux Populations Vulnérables (PAPV), ces infrastructures marchandes sont réalisées à travers un accompagnement de l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB).

Les infrastructures visent pour les magasins de stockage à avoir du stock à disposition pour les ventes hors saison, réduire les risques de rupture de stocks, améliorer la continuité et la permanence de l’activité, sécuriser les marchandises contre les intempéries et les vols entre autres.

Quant aux hangars, ils offrent un meilleur confort et un cadre décent aux commerçants et favorisent l’accroissement des activités économiques de la communauté à travers l’offre de plus grands espaces pour l’étalage, ainsi que la création d’un plus grand nombre de commerces.

Les blocs de latrines, les dépotoirs intermédiaires et le forage photovoltaïque vont améliorer le cadre de vie, la santé et l’hygiène publique  dans le marché.

Le gouvernement entend à travers ce programme appuyer les communautés de Témédja et accompagner le processus de mise en place et de gestion des infrastructures socio collectives des communautés à la base en milieux ruraux, urbains et périurbains vulnérables.

« Du côté du gouvernement, l’engagement est déjà pris et les efforts engagés seront renforcés en matière en matière d’infrastructures de base, d’insertion socioprofessionnelle des jeunes et des femmes », a indiqué le préfet de l’Amou, M. Koufama Bissalouwè.

Il a invité ses populations à préserver et à maintenir durablement ces ouvrages, non seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour les générations futures.

Un comité de gestion dudit marché composé de 10 membres dont 5 femmes est créé et installé et placé sous la présidente de Mme Ogbonè Adjo.

Depuis Atakpamé, Evrard Nomanyo