Un nouveau partenariat pour renforcer la coopération entre l’Allemagne et le Togo

Un nouveau partenariat pour renforcer la coopération entre l’Allemagne et le Togo

SHARE
Les ministres Gerd Müller et Robert Dussey
image_pdfimage_print

Une Déclaration d’intention conjointe de partenariat pour les réformes a été signée lundi entre le Togo et l’Allemagne en présence du chef de l’Etat Faure Gnassingbé et du Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé.

Les documents ont été paraphés par le ministre togolais des affaires étrangères Prof. Robert Dussey, et le Ministre allemand de la Coopération économique et du développement, Gerd MÜLLER en vite de travail au Togo.

Selon les informations, les nouvelles orientations de la coopération entre le Togo et l’Allemagne vont davantage se tourner vers les secteurs socio-économiques, la gouvernance locale, l’agro-industrie, la formation professionnelle des jeunes, l’énergie entre autres.

Ce nouveau partenariat germano-togolais pour les réformes donnera une nouvelle dimension à la coopération entre les deux pays, avec des engagements de part et d’autre

Pour 2021 et les années à venir, il est annoncé un total de 142 millions d’euros soit 93,145 milliards de F CFA qui seront débloqués par l’Allemagne en faveur du Togo.

« Ce nouveau partenariat témoigne du dynamisme de la coopération bilatérale et constitue un soutien important à la transformation structurelle de notre économie conformément à la feuille de route gouvernementale ‘’Togo 2025’’ », a indiqué Faure Gnassingbé sur sa page  facebook.

« Ce nouveau partenariat vise à renforcer davantage la coopération économique grâce à des investissements. Nous souhaiterions coopérer avec le Togo dans le domaine de l’économie pour promouvoir davantage le secteur agro industriel, la formation des jeunes, le partenariat en matière d’énergie (…) », a pour sa part souligné Gerd Müller.

Dans cette nouvelle dynamique de coopération, il sera mis en œuvre des réformes macro-économiques et politiques pour renforcer les conditions-cadres propices à l’accroissement des investissements privés, au développement économique durable et à la promotion de l’emploi, un objectif inscrit dans la nouvelle feuille de route gouvernementale (2020-2025).

La Rédaction