Une nouvelle loi pour promouvoir davantage les activités physiques et sportives au...

Une nouvelle loi pour promouvoir davantage les activités physiques et sportives au Togo

SHARE
La présidente de l’Assemblée nationale Mme Yawa Tsègan
image_pdfimage_print

Le Togo vient de se doter d’une nouvelle loi fixant les règles d’organisation, de développement et de promotion des activités physiques et sportives. Le texte a été voté ce mardi par les députés, au cours d’une plénière présidée par la présidence de l’Assemblée nationale Mme Yawa Tsègan en présence du ministre des sports et des loisirs, le Médecin-commandant, Lidi Bessi-Kama, commissaire du gouvernement.

Au Togo, l’encadrement et la promotion de la pratique des activités physiques et sportives étaient amorcés avec la loi n° 2011-017 du 16 juin 2011 portant charte des activités physiques et sportives. Cette loi révèle en effet dix ans après sa mise œuvre, plusieurs insuffisances liées surtout à l’évolution des pratiques sportives au niveau national et international.

Il s’est agi d’une réécriture de cette loi afin de permettre au secteur sportif de renouer avec un cadre juridique plus dynamique et attrayant, répondant aux nouvelles ambitions énoncées par le Plan national de développement (PND) et la nouvelle feuille de route gouvernementale 2020-2025.

La présidente de l’Assemblée a indiqué que cette nouvelle loi encourage le sport pour tous notamment sur les lieux de travail et de même que pour les personnes handicapées.

« Cette loi vise à maintenir une adéquation entre les programmes scolaires et les activités physiques ou le sport. L’objectif est de poser les bases élémentaires nécessaires à une éducation complète et de qualité. La pratique physique et sportive est donc consacrée tout au long de la vie en prenant en compte à la fois l’éducation primaire, secondaire et universitaire », a fait savoir Mme Yawa Tsègan.

Mme Lidi Bessi-Kama, Ministre des sports

Pour le ministre des sports Mme Lidi Bessi-Kama, cette loi servira désormais de substrat à la professionnalisation de la pratique des activités physiques et sportives au Togo. « Elle permettra de faire émerger des sportifs de haut niveau et des équipes nationales compétitives aussi bien au plan continental que mondial », a-t-elle précisé.

En termes d’innovations, la nouvelle loi clarifie la tutelle de l’enseignement de l’éducation physique et sportive par son transfert aux ministères chargés des enseignements. Elle régularise par ailleurs l’Institut national de la Jeunesse et des Sports (INJS) en le rattachant à l’Université de Lomé, et crée en outre la fédération des sports scolaires et celle des sports universitaires.

David S.