YOLIM, un programme de crédit digital à taux zéro au profit des...

YOLIM, un programme de crédit digital à taux zéro au profit des agriculteurs togolais

SHARE
Les ministres Cina Lawson et Noël Bataka au lancement du programme
image_pdfimage_print

C’est une innovation technologique au bénéfice des producteurs agricoles au Togo. Ces derniers pourront dorénavant disposer d’un crédit digital à un taux zéro. Le programme dénommé YOLIM, a été officiellement lancé ce mardi 28 juillet à Lomé par les Ministres Noël Bataka en charge de l’agriculture et son collègue Cina Lawson des postes, de l’économie numérique et des innovations technologiques.

L’initiative s’inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement en faveur du développement du secteur agricole au Togo où l’accès au crédit est un obstacle majeur pour les petites exploitations agricoles. Elle vise notamment à améliorer l’inclusion digitale et financière des agriculteurs en leur permettant d’accéder instantanément à un crédit bancaire à distance, sur un téléphone basique grâce à la technologie USSD (sans connexion internet).

Le crédit octroyé se présente sous la forme d’un bon d’achat électronique dénommé YOLIM, d’une valeur de 96 000 F CFA versés directement sur le porte-monnaie mobile de l’agriculteur. Ce dernier, via le code USSD *820#, peut acheter dans un magasin partenaire, des engrais, des semences et pesticides.

A ce jour, 57 483 agriculteurs sont déjà inscrits au programme YOLIM soit l’équivalent d’un montant de prêts de 5.5 milliards de F CFA (8.4 millions d’Euros) immédiatement disponibles. De plus, 17 agrégateurs agréés sont validés et 209 magasins sont partenaires du programme sur toute l’étendue du territoire.

« En permettant l’accès au crédit digital, le programme YOLIM constitue une étape décisive dans l’intégration des petits exploitants agricoles dans les chaînes de valeur agricoles », a indiqué Mme Cina Lawson.

« Les besoins financiers de ces acteurs majeurs des chaines de valeur agricole suivent des flux de trésorerie cycliques, occasionnés par le caractère saisonnier de leurs activités. Beaucoup d’entre eux ont besoin d’argent pour les intrants et autres pendant la saison de semis. Cependant, il arrive souvent que leur revenu ne soit pas suffisant pour rembourser ces prêts dû à l’insuffisance de l’investissement qu’ils effectuent avec leurs ressources limitées », a expliqué le ministre Bataka.

« Le programme YOLIM apporte donc une solution concrète à ce problème en leur fournissant un crédit sans intérêt remboursable seulement au moment des récoltes. YOLIM intervient ainsi pour soutenir la population agricole pour leur permettre d’améliorer leurs productions et par ricochet leurs revenus par un système agricole performant en ces temps difficiles de la COVID-19 », a-t-il ajouté.

Le programme est réalisé en partenariat avec les banques et les opérateurs de téléphonie mobile TogoCom et Moov Togo. Par ailleurs, grâce à un partenariat entre l’Etat et la société VAYA TROTRO, les bénéficiaires du programme YOLIM peuvent à travers le code USSD *824#, louer des tracteurs à la journée ou à l’heure, avec leur crédit YOLIM.

Il faut souligner que pour participer au programme YOLIM (ce qui signifie saison pluvieuse en langue Kabyè parlée au nord du Togo), l’agriculteur doit produire des cultures à haute valeur ajoutée et vivrières (riz, soja, maïs entre autres), être enregistré par un agrégateur agréé et validé, et enfin avoir une carte d’électeur valide ainsi qu’un numéro de téléphone mobile.

David SOKLOU